Solenne Guyot  Chargée de cours de littératures et de civilisations scandinaves

Thèse en cours

« Dans la fabrique médiévale d'Ibsen. Le Moyen Âge littéraire et historique au service de la dramaturgie moderne (XIXe siècle) »

Direction : Thomas Mohnike

 

Parcours universitaire

Depuis 2021 : Contrat doctoral en études scandinaves. École doctorale des Humanités (ED 520), Université de Strasbourg. En co-supervision avec le Senter for Ibsen-studier de l’Université d’Oslo.

2019–2021 : Double-cursus à l’Université de Strasbourg. Master d’Études Médiévales Interdisciplinaires parcours contacts de langues et de cultures scandinaves et Master de Littérature Française, Générale et Comparée.

Mémoire : « Trois pièces méconnues d’Ibsen analysées à travers le prisme du médiévalisme : Fru Inger til Østråt, Hærmændene på Helgeland et Kongs-Emnerne ».

2016–2019 : Licence Humanités dont un semestre en mobilité à Bergen (Norvège). Université de Strasbourg.

 

Expériences

Depuis 2021 : Missions d’enseignement au Département d’études scandinaves de l’Université de Strasbourg.

Depuis 2021 : Participation au projet de recherche IbsenStage du Senter for Ibsen-studier d’Oslo.

Depuis 2020 : Participation au projet de recherche Mythèmes du Nord, un projet lancé par Thomas Mohnike.

2020 : Vacataire administrative à la Faculté des Lettres de l’Université de Strasbourg.

 

Champs de recherche

  • Médiévalisme : réception du Moyen Âge aux époques ultérieures
  • Nationalisme et construction de l’identité nationale
  • Imaginaires du Nord
  • Mythisation de l’Histoire
  • Études littéraires scandinaves (XIXe siècle)
 

Résumé

Si l’étiquette de « père du drame moderne » colle à la peau du dramaturge norvégien Henrik Ibsen (1828–1906), en revanche, la manière dont il a fabriqué une certaine vision du Moyen Âge dans ses pièces n’a été que peu traitée par la postérité. Pourtant, durant les quinze premières années de sa carrière, Ibsen s’était adonné à l’écriture de drames historiques médiévaux, et les références au Moyen Âge rejaillissent également dans ses œuvres réalistes et psychologiques plus tardives. Dans ma thèse, je m’interroge sur le sens à donner aux références ponctuelles aux sagas, aux vikings, aux rois médiévaux ou encore aux motifs médiévaux tels que la danse macabre par exemple, tout en essayant de comprendre comment la perception du Moyen Âge d’Ibsen s’inscrit dans l’horizon d’attente de ses contemporains.

 

Contact

guyots[at]unistra.fr