Ma Hongrie personnelle - Langue, culture et expérience humaine

Zoom sur...

L’enseignement en ligne offre la possibilité d’ouvrir les portes de nos cours à des intervenants qui habitent loin de Strasbourg. Au cours du deuxième semestre de l’année universitaire 2020-2021, le Département d’études hongroises en a profité pour inviter quelques personnes ayant des parcours intéressants. Durant nos cours de hongrois, nous avons eu la chance de pouvoir découvrir cette langue dite « exotique », mais également tout ce qui l’entoure ; par l’intermédiaire de rencontres avec des étrangers qui vivent en Hongrie et des Hongrois qui vivent à l’étranger.

Nous avons rencontré trois personnes d’origine étrangère qui ont choisi la Hongrie comme leur pays de résidence et une Hongroise résidant à Bruxelles :

·         M Iain Lindsay, ancien ambassadeur de la Grande-Bretagne en Hongrie

·         Mme Kathleen de Roo (Belgique), informaticienne et environnementaliste

·         Mme Aleksandra Grzeszak (Pologne), responsable du marketing dans une entreprise innovatrice hongroise

·         Ildikó Mester, interprète auprès des organisations de l’Union européenne.

Les quatre entretiens se sont déroulés plus ou moins de la même façon. Nous nous sommes intéressés aux raisons qui ont incité nos invités à choisir la Hongrie, à leurs activités quotidiennes, à leurs méthodes d’apprentissage de langues et à ce qu’ils apprécient particulièrement dans la vie en Hongrie. Les invités ont préparé une présentation contenant des photos, des phrases et des mots-clés, ce qui permettait de les suivre facilement. L’enseignante prenait des notes pendant la discussion et résumait les informations importantes dans un hongrois simplifié et, en cas de besoin, en français. Les rencontres ont été enregistrées pour les re-écouter et analyser plus tard.

Ces rencontres ont offert une approche différente de l’apprentissage du hongrois et une opportunité de compréhension orale naturelle. Elles permettent d’éveiller notre curiosité et nous incite à la compréhension et donc à revoir le vocabulaire et les expressions employés. Le fait que quelqu’un soit là et s’adresse à nous, nous a sensibilisé davantage que des enregistrements moins personnels. C’est un exercice qui peut paraître impressionnant en premier lieu car beaucoup de choses nous échappent mais l’important est de voir que nous comprenons de plus en plus et nous nous familiarisons avec la sonorité de la langue.

Ces échanges nous ont non seulement permis d’écouter le hongrois parlé par une autre personne que notre professeure, mais également de nous projeter. En effet, durant ces conférences, nous avons été confrontés à toutes sortes de personnalités, ainsi qu’à toutes sortes de métiers. Mais ce n’est pas tout. Ces meetings nous ont beaucoup tenu à coeur car ils nous ont permis de « voyager », ainsi que de rencontrer de nouvelles personnes ; autant de choses qui actuellement ne sont pas envisageables en raison de la pandémie.

En savoir plus ? Consultez la page d’Actualités du Département d’études hongroises !


Adeline Hervé, étudiante d’anglais de première année

Marilou Kristof, étudiante LLCER bilangue (espagnol-portugais) de première année