Lancement de l'Académie doctorale en études arabes HoREA

À la une

Du 14 au 20 octobre a été organisée la première rencontre de l'Académie doctorale HoREA (Horizons de renouvellement des études arabes) à l'Institut français du Proche-Orient (Beyrouth). Professeur et doctorant de l'Université de Strasbourg en étaient !

Créée par le GIS Moyen-Orient et mondes musulmans, l'Académie doctorale HoREA (Horizons de renouvellement des études arabes) est un programme de formation et d’accompagnement interdisciplinaire et interuniversitaire, qui regroupe durant deux ans 15 doctorantes et doctorants de toutes disciplines des sciences humaines et sociales (littérature, linguistique, histoire, islamologie, philosophie et histoire des sciences, histoire de l’art, études culturelles et arts, anthropologie, sociologie, sciences politiques, géographie et études urbaines) dont le travail porte sur les mondes arabes et implique une maîtrise avancée de la langue arabe, acquise ou en cours d’acquisition. Le programme prSHMESopose quatre semaines de formation intensive réparties sur les deux années (2022-2024), sur des questions scientifiques et méthodologiques centrales pour l'avenir des études arabes. Il prévoit également un soutien à la formation linguistique (arabe, français, anglais) adapté aux besoins des doctorantes et doctorants. Ce programme, co-dirigé par Eric Vallet (professeur en études arabes, Université de Strasbourg, GEO) et Iyas Hassan (professeur en littérature arabe médiévale, Sorbonne Université, Orient & Méditerranée), bénéficie du soutien financier du ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche.

La première rencontre a été organisée du 14 au 20 octobre en partenariat avec l'Institut français du Proche-Orient (IFPO), en lien avec la célébration des 100 ans de fondation de l'Institut français de Damas (1922). Le thème retenu ("La langue arabe : objet millénaire à la croisée des disciplines") a permis de très riches échanges entre formateurs (l'islamologue Francesco Chiabotti, l'historienne contemporanéiste Leyla Dakhli, la philosophe Pauline Koetschet, l'arabisant Frédéric Lagrange, et l'historien médiéviste Eric Vallet), doctorantes et doctorants, parmi lesquels Mehdi El Karraz, bénéficiaire d'un contrat doctoral à l'Unistra (ED Humanités, GEO).

En savoir plus sur le programme.