Histoire du département

1960, l’année où l’enseignement commence au Lectorat de hongrois compte encore pour la période de l’après guerre. „C’est la géographie et l’histoire qui ont fait de l’Université de Strasbourg un site universitaire sans équivalent” et ce sont les mêmes facteurs qui sont à l’origine de l’enseignement de la langue et de la culture hongroises à Strasbourg.

1960 est pour la France le milieu de ce qu’on appelle les „Trente Glorieuses”, une période où la France tourne vers une expansion économique et sociale. Mais „la grande aventure des Trente Glorieuses est, évidemment, celle de l’Europe” qui, à l’université, se conjugue de „l’efflorescence d’enseignements nouveaux, notamment dans le domaine des langues”. Le hongrois y trouve sa place grâce à la sympathie que l’université et plus personnellement le professeur Georges Livet, historien et futur doyen de la Faculté des lettres, prouve à la Révolution hongroise de 1956, la révolte du peuple hongrois contre le pouvoir communiste soviétique. En 1956, la Hongrie, au centre géographique et politique de l’Europe, entre Est et Ouest, communisme et monde libre, totalitarisme et démocratie, s’impose comme le facteur majeur de l’histoire du bloc communiste de l’Est et ainsi de l’Europe entière.

En 1957, l’Université accueille 150 étudiants hongrois, des réfugiés. Peu après, en 1958, le professeur Georges Livet envisage de créer un lectorat de langue hongroise, un projet qui se réalise dès l’année universitaire 1960/1961.

 

( Ouvrage cité : Georges Bischoff, Richard Kleinschmager : L'Université de Strasbourg : cinq siècles d'enseignement et de recherche, Strasbourg, La nuée bleue, 2010, page de couverture et p. 118. )

 

Liste des enseignants

 1960-1968 : István Hunyadi

1968-1971 : Gyula Benda

1971-1975 : Éva Martonyi

1975-1976 : Gábor Nemes

1976-1980 : László Tóth

1980-1984 : Árpád Vígh

1984-1989 : Mihály Bácskai

1989-1993 : Magda Szabó

1993-1994 : Péter Kálmán

1994-1999 : Ildikó Sztapkovics

1999-2003 : Katalin Till

2003-2009 : Mária Farkas

2009-2014 : Judit Szépe

2014-2018 : Ildikó Józan

2018 à ce jour : Márton Bodó