MASTER Langues, littérature et civilisations étrangères et régionales
Parcours : Études japonaises

Cliquez sur Cours pour accéder directement au descriptif des enseignements

Contenus et types d'enseignement

Connaissances scientifiques à acquérir


- Haut niveau de connaissances dans les principaux champs de la recherche (linguistique, littérature, civilisation, histoire des idées, histoires des arts, traduction…) en langue et culture
- Approfondissement des connaissances culturelles au sens large dans une approche épistémologique et analytique
- Acquisition et renforcement de la méthologie de la recherche dans les domaines de la littérature, la civilisation, la linguistique, la traduction
- Maîtrise des outils technologiques de la recherche, de l'information et de la communication

Description générale du contexte

L’objectif du master LLCER est de former des spécialistes et des jeunes chercheurs de haut niveau dans le domaine de la langue et de la culture correspondant aux grandes aires géographiques des 11 parcours de la mention. La formation à la recherche permet des spécialisations dans plusieurs champs disciplinaires : la littérature, l’histoire et la civilisation, la linguistique, la didactique de la langue ou encore la traduction.

Les 11 parcours de la mention se déclinent comme suit :

- Études anglophones.
- Études arabes.
- Mondes germanophones dans une perspective franco-allemande (Présentiel)
- Les mondes germanophones dans l'espace européen : littératures, cultures et politiques (EAD)
- Études hébraïques et juives.
- Études ibériques et latino-américaines.
- Études italiennes.
- Études japonaises.
- Études néo-helléniques.
- Études persanes.
- Études slaves

La formation est organisée en 2 ans, sur 4 semestres comportant 30 ECTS chacun, soit 120 ECTS au total. Les trois premiers semestres comportent chacun 6 UE et le quatrième est entièrement consacré au Travail de Recherche (TER) ainsi qu’à un stage de formation. Dans certains parcours et dans plusieurs séminaires de formation, dits semi-transversaux, les cours sont communs et sont impartis en français.



 

Compétences à acquérir

Il s’agit, à l’issue de la formation, d’être capable de :

- Développer un positionnement critique face à un objet de recherche, de porter un regard critique argumenté
- Pouvoir analyser et synthétiser des documents
- Déconstruire stéréotypes et lieux communs pour faire émerger une pensée scientifique autonome
- Mettre en œuvre la méthodologie adaptée aux objets de recherche et à la problématique traitée
- Faire preuve d’un haut niveau de compétence en langue à l’écrit comme à l’oral
- Maîtriser les différents niveaux d'analyse et de fonctionnement de la langue: morphosyntaxe, lexique, phonétique et phonologie, sémantique, discours
- Traduire des textes variés de et vers la langue cible
- Prendre la parole en public et argumenter
- Exposer et débattre dans la langue source et dans la langue cible
- Rédiger un travail de recherche, un article, un compte-rendu dans la langue cible
- Mobiliser des savoir-faire dans une démarche interdisciplinaire
- Développer son potentiel de créativité
- Être capable d'appréhender la diversité des cultures, des espaces linguistiques et géographiques concernés dans le respect de l'altérité


 
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme

Le Master LLCER parcours "Etudes japonaises" a pour objectif de former des jeunes chercheurs à la fois dotés d'une large culture générale, d'une méthodologie rigoureuse et cohérente et de connaissances approfondies en langue, littérature et civilisation japonaises.

Il propose un cours de méthodologie disciplinaire de la recherche ainsi que des séminaires dans des domaines aussi variés que la langue, la traductologie, la littérature, la pensée, la sociologie, l'histoire et les arts japonais, de l'époque classique à nos jours.
Chaque séminaire est fondé sur la lecture et l'analyse de documents (sources primaires et secondaires) en langue japonaise -- auxquels peuvent s'adjoindre en complément des lectures dirigées en français et en anglais. Un certain nombre de ces séminaires sont entièrement dispensés en langue japonaise.

La particularité et l'originalité de ce parcours de Master tient à l'organisation, dans le cadre de la formation, d'ateliers et de séminaires conjoints de recherche ponctuels, entièrement en langue japonaise, assurés avec des groupes d'étudiants d'universités japonaises et leurs professeurs en visite en Alsace.
Contenu : conférences, séminaires de recherche, groupes de discussion sur des thématiques de recherche etc.
Les universités japonaises partenaires sont l'Université de Tôkyô (langue classique et initiation au kanbun), l'Université de Kyôto (enjeux sociopolitiques contemporains), l'Université Hôsei de Tôkyô (pensée), l'Université de Nagoya (ateliers d'écriture cursive), l'Université Gakushûin (société contemporaine), l'Université Tôyô de Tôkyô (pensée).






Séminaire commun avec les étudiants de l'Université Hôsei de Tôkyô (2016)
La mobilité d'un ou de deux semestres dans une université japonaise partenaire de l'Université de Strasbourg est fortement encouragée, idéalement entre l'année de Master 1 et celle de Master 2.
Les universités japonaises partenaires sont :
- à Tôkyô : Université de Tôkyô, Université Keiô, Université Waseda, Université Hôsei, Université Ochanomizu, Université Chûô, Université Seijô, Université Sophia, Université Tôyô, Université Meiji, Université Gakushûin
- dans le reste du Japon : Université de Kyôto, Université Dôshisha (Kyôto), Université d'Ôsaka, Université de Nagoya, Université du Tôhoku, Université de Kyûshû, Université d'Hokkaidô, Université d'Okayama
Il est vivement conseillé, à cet égard, d'être titulaire d'un niveau JLPT (Japanese Language Proficiency Test) N3 minimum (idéalement N2).
(Une session du JLPT est organisée chaque année au mois de juillet à l'Université de Strasbourg)
 

Compétences à acquérir

Il s’agit, à l’issue de la formation, d’être capable de :
- Développer un positionnement critique face à un objet de recherche, de porter un regard critique argumenté
- Pouvoir analyser et synthétiser des documents
- Déconstruire stéréotypes et lieux communs pour faire émerger une pensée scientifique autonome
- Mettre en œuvre la méthodologie adaptée aux objets de recherche et à la problématique traitée
- Faire preuve d’un haut niveau de compétence en langue à l’écrit comme à l’oral
- Maîtriser les différents niveaux d'analyse et de fonctionnement de la langue
- Traduire des textes variés de et vers la langue cible
- Prendre la parole en public et argumenter
- Exposer et débattre dans la langue source et dans la langue cible
- Rédiger un travail de recherche, un article, un compte-rendu dans la langue cible
- Mobiliser des savoir-faire dans une démarche interdisciplinaire
- Développer son potentiel de créativité
- Être capable d'appréhender la diversité des cultures, des espaces linguistiques et géographiques concernés dans le respect de l'altérité

Contrôle des connaissances

Contrôle continu

Contact

Sandra Schaal

Équipe pédagogique

Junko Tokue (Chargée de cours (langue classique et moderne))

Antonin Bechler (MCF (littérature contemporaine))

Evelyne Lesigne-Audoly (MCF (littérature classique))

Sandra Schaal (Responsable du Master EMOS parcours études japonaises MCF (sociologie historique moderne))

Akinobu Kuroda (MCF (philosophie moderne))

Conditions d'admission


Être titulaire d’une licence de langue LLCER obtenue à l'université de Strasbourg ou dans une autre université française.
Être titulaire d'une autre licence ou d'un master d'une autre spécialité obtenus en France ou être titulaire de diplômes équivalents à la licence ou au master obtenus à l'étranger.
Le dossier comporte un CV, une lettre de motivation, la photocopie des diplômes et le relevé des notes du dernier diplôme obtenu.
Dans certains parcours, le pré-projet de recherche fait également partie des pré-requis pour satisfaire aux conditions d’admission d'une mention de masters sélectifs.
Les conditions d’admission varient selon les parcours. Il n’est pas rare, dans nombre de parcours, qu’un niveau de certification soit exigé, en français comme dans la langue étudiée.

Modalités d'inscription

Conditions d'inscription : être titulaire d’une licence de langue LLCER obtenue à l'université de Strasbourg ou dans une autre université française, ou d'un diplôme équivalent.
Pour les étudiants étrangers, le niveau C1 du DALF est également exigé.

Le dossier d'inscription comporte un CV, une lettre de motivation, la photocopie des diplômes et le relevé des notes du dernier diplôme obtenu.

Pré-requis obligatoires

Être titulaire d’une licence de langue LLCER obtenue à l'université de Strasbourg ou dans une autre université française, ou d'un diplôme équivalent.
Pour les étudiants étrangers, le niveau C1 du DALF est également exigé.

Le dossier comporte un CV, une lettre de motivation, la photocopie des diplômes et le relevé des notes du dernier diplôme obtenu.

Débouchés

- Recherche et enseignement à l’université : parcours de master orientés vers les métiers de la recherche, objectif doctorat
- Enseignement : enseignement dans le secondaire, dans les écoles privées ou professionnelles, dans la formation d’adultes ou la formation interne en entreprises

Les compétences acquises au sein de la Mention ont été conçues de façon à permettre l’adaptabilité des étudiants à différents secteurs d’activité comme :
- Les métiers de la fonction nationale et territoriale
- L’édition
- La documentation
- La traduction
- La culture : musées, médiathèques, bibliothèques, théâtres, cinémas, associations
- Le journalisme : les diplômés peuvent trouver du travail dans les métiers de la communication, les médias. La diversification des médias fait que les débouchés se diversifient aussi : presse écrite, presse orale, presse électronique…
- Le tourisme
- Les relations publiques
Moyennant des formations complémentaires ou des spécialisations, l’excellence des connaissances linguistiques et culturelles des diplômés représentent un atout pour des emplois dans une administration, une entreprise, une association et dans des organisations internationales ou diplomatiques
 

Poursuite d'études

- Doctorat ès « langues, littératures et civilisations étrangères »
- Préparation aux concours suivants:
Agrégation
CAPES externe de langues.
CAPES de documentation
Concours de recrutement des Professeurs des Écoles (CRPE)
Concours de la fonction publique
- Formations complémentaires pour envisager une insertion dans les métiers de l’édition, de la culture et de la communication, du tourisme, des arts et du spectacle et des organismes internationaux ou diplomatiques…
 

Aide à l'orientation/réorientation

Des séances de sensibilisation et d’information animées par des intervenants issus de coopératives d’activités et d’emplois (Artenréel, Cooproduction, Antigone, Pépite) sont prévues afin permettre aux étudiants de valoriser les compétences acquises dans la mention LLCER à l’extérieur de l’université.
Espace Avenir, service d’aide à l’orientation et l’insertion professionnelle, accompagne les étudiants dans leurs recherches de stages et d’emplois. Des conseillers répondent aux demandes des étudiants en ce qui concerne leur insertion professionnelle, en fonction de leurs profils. Des ateliers proposent différentes stratégies pour faciliter la recherche d’emploi. Le réseau Alumni de l’université permet d’avoir accès à la plateforme d’offre d’emplois, outil de référence de l’université. Les responsables de la mention solliciteront le concours de l’ingénieur d’études, chargée de l’orientation et de l’insertion professionnelle à la Faculté des langues.
Avec le concours du Conseil de perfectionnement et les services de l’Université dédiés à l’insertion, un suivi des étudiants au-delà de l’obtention de leur diplôme sera prochainement mis en place afin d’améliorer la qualité de l’information des entrants.

Poursuite d'étude

Doctorat LLCER en études japonaises.  

Codes Rome

  • E1108 - Traduction, interprétariat
  • E1103 - Communication
  • K2401 - Recherche en sciences de l'homme et de la société
  • K2108 - Enseignement supérieur
  • K2107 - Enseignement général du second degré

Structure et organisation pédagogiques

Les 3 premiers semestres comportent 6 unités d'enseignement (UE) chacun.

Le premier semestre est structuré en 4 UE disciplinaires (dont deux pourront être communes à plusieurs parcours). A ces 4 UE s'ajoutent une UE de méthodologie de la recherche ainsi qu'une UE libre.

Le second semestre comprend 3 UE disciplinaires (dont une pourra être commune à plusieurs parcours), 1 UE dédiée au projet de recherche de l'étudiant, 1 UE de stage en équipe d'accueil ou de stage professionnel ainsi qu'une UE libre.

Le troisième semestre comprend à nouveau 4 UE disciplinaires (dont 2 pourront être communes à plusieurs parcours), 1 UE dite de "renforcement disciplinaire" (compte-rendu de lectures, travail personnel ou une autre UE libre ou séminaire) ainsi qu'une UE de stage en équipe d'accueil ou en milieu professionnel.

Le quatrième semestre est consacré à un stage en équipe d'accueil ou en milieu professionnel. L'essentiel du semestre est dédié au travail de recherche et à l'élaboration du mémoire (TER) qui constitue l'aboutissement du parcours de recherche de l'étudiant.

Pour leurs stages en équipes d'accueil, les étudiants sont invités à participer à toutes les manifestations organisées par les 5 équipes de la mention.

Concernant leur recherche personnelle, les étudiants travailleront en collaboration avec leur directeur de recherche qui les guidera dans le choix des UE libres, des manifestations scientifiques auxquelles ils participeront pour leur stage et qui orientera leur recherche d'un point de vue méthodologique et épistémologique.

Changements intervenus dans l'organisation pédagogique:

1. Mise en place d’un conseil de perfectionnement pour la mention LLCER qui est destiné à optimiser les performances dans les différents parcours, à veiller à la cohérence de l’offre et à faciliter l’insertion professionnelle de ses étudiants. Le conseil est composé de 10 membres :
- Carole Egger et Catherine Paulin, co-responsables de la mention
- Peter Andersen, Études germaniques
- Émilia Koustova, Études slaves
- 1 Alumnus
- M. Stéphane Bossuet, directeur de Artenréel, Coopérative d’Activités et d’Emploi (CAE) artistique et culturelle
- M. Michaël Choffat, responsable administratif de la mention de master LLCER
- Mme Anne Klipfel, responsable des relations internationales pour la faculté des langues
- Mme Céline Perugorria, ingénieur chargée d’orientation et d’insertion professionnelle pour la Faculté des langues
- 1 étudiant

2. L'ensemble des manifestations scientifiques offertes par les 5 équipes d'accueil auxquelles est adossée la mention de master sera désormais accessible en ligne sur le site de la Faculté des langues.

3. Selon le profil de l'étudiant, il pourra être incité à réaliser son stage dans un milieu professionnel en adéquation avec son projet professionnel (bibliothèques, musées, librairies, associations, théâtres, espaces culturels, institutions diplomatiques...)



 

Programme des enseignements

Études japonaises

Contact

Faculté des Langues

22 rue René Descartes
67084 STRASBOURG

Catherine Paulin

Carole Egger