Ecrire l'Europe - Le Maître et son admiratrice. Pourquoi Mikhaïl Boulgakov aurait pu m’empêcher de devenir écrivain (en français)

Le 4 décembre 2018
De 18h30 à 20h00
copyright © Mathias Bothor / Photoselection

Livres préférés et expériences de lecture au fil du temps. À trente ans, j'ai quitté mon travail bien payé mais que je n’aimais pas, pour faire ce que je rêvais toujours secrètement : écrire des livres. Raconter des histoires de la vie. Je ne me souciais pas du risque de l'échec. Au moins essayer, enfin. C'était tellement excitant et interdit que j'ai à peine osé le confier. Le fait que j'ai mis si longtemps à avouer mon désir d’être une femme de lettres a beaucoup à voir avec ma grande admiration pour l’écrivain russe Mikhaïl Boulgakov (1891-1940) et son œuvre la plus importante Le Maître et Marguerite (1966, publication posthume). Si je ne peux pas écrire comme lui, je ne veux pas écrire du tout, ai-je pensé pendant de nombreuses années. Cependant, un détail clé m'a échappé ...

Toutes les conférences auront lieu dans l’Auditorium de la BNU à Strasbourg.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Accès : Pour nous trouver, veuillez cliquer sur le lien suivant : https://goo.gl/maps/DQwLI