Saisir le temps en langue espagnole

Le 22 octobre 2019
À 16h30
22 octobre 2019

La vingt-quatrième édition du dictionnaire académique Diccionario de la Lengua Española définit le terme tiempo comme une « magnitude physique permettant de mettre en ordre les événements, de manière à établir un passé, un présent et un futur ». Cependant, cette définition chronique du temps ne saurait expliquer les particularités du temps linguistique, étroitement lié à la situation discursive. Dans le cas de la langue espagnole, cette définition est d’autant moins opérante qu’elle fait abstraction de la grande polysémie du mot tiempo (temps chronique, temps discursif, temps verbal, temps atmosphérique…) ainsi que des éventuelles interférences entre les différentes acceptions. De plus, le temps chronique, en raison du caractère secondaire de sa perception, est le plus souvent saisi à travers un processus cognitif réinterprétatif, dont le domaine source principal est l’espace. La matérialisation linguistique de cette conceptualisation inter-domaine est néanmoins fortement marquée par l’empreinte ethnoculturelle de chaque communauté langagière. En espagnol, la représentation symbolique prototypique du temps chronique – une ligne droite non finie, unidirectionnelle et irréversible – n’explique que l’image sous-jacente à certaines matérialisations phraséologiques. Il sera question donc d’examiner les nombreuses déclinaisons que les unités phraséologiques espagnoles font du modèle cognitif idéalisé « le temps est espace ».

 

16h30 - Salle Redlob – Faculté de droit